Pamplona et les régions de Santander et Norte-Santander – 8 jours – 2342 mètres d’altitude

English version available here.


Les régions du Santander et de Norte-Santander se situent à la frontière vénézuélienne au Nord-Est de la Colombie.

Ces régions ont forgé l’histoire du pays puisque c’est ici qu’ont eu lieu les plus grandes batailles pour son indépendance. Lors de la guerre des 1000 jours qui opposa les indépendantistes aux conquistadors espagnols ; Bucaramanga fut l’un des bastions de la rébellion, et la ville fut l’une des places stratégiques des indépendantistes.

En arrivant par le nord, c’est à Bucaramanga que nous effectuons donc notre premier arrêt dans cette région. Notre première impression ne fut pas des plus positives. En effet il a fallu atteindre le centre ville, perché sur la montagne, au milieu d’une circulation particulièrement dense. Même si elle possède un passé étroitement lié aux espagnols, la ville n’est pas dotée d’une architecture majestueuse, et ce, malgré deux belles places. Mais nous avons tout de même eu de bonnes surprises.

Tout d’abord ces joueurs d’échecs qui se retrouvent tous les soirs sur le « Parque Santander » au pied de la cathédrale pour faire évoluer pions, fous et cavaliers sur le damier. Après avoir entamé une discussion avec un spectateur d’une de ses parties endiablées, nous voilà invités à partager un café « tinto » et à débattre sur le football européen.

Après avoir usé nos souliers dans les rues de la ville, nous avons apprécié la parenthèse culturelle proposée par “El centro Cultural del Oriente”. À l’abri de l’effervescence de la ville, nous avons pris plaisir à tendre l’oreille pour écouter les cours de musique, fait nos curieux devant les cours de danse, et pris connaissance de l’histoire de la région dans le petit musée présent à l’étage.

À quelques kilomètres de là, à l’Ouest de Bucaramanga, la ville de Girón offre un cadre plus apaisé que sa grande sœur. Son centre historique, aux influences hispaniques, plonge la ville dans une jolie atmosphère. Petites rues pavées, belles maisons aux façades blanches et petits ponts de pierre parviennent rapidement à nous charmer.

Sur la route de Pamplona, après avoir gravi le col du “Cerro Morronagre” à 3100m, nous effectuons une étape improvisée dans le village de Mutiscua. Pour s’y rendre rien de plus simple, sur l’axe principal un grand panneau vous informe de la présence du village, vous prenez la route sur la gauche, vous descendez sur deux kilomètres les lacets en piteux états, et Mutiscua vous tendra les bras. Ce petit village à fleur de montagne vit à la fois de la culture de légumes et de l’élevage de truites. Nous avons été séduit par sa simplicité et par l’accueil chaleureux de ses habitants. La place centrale, autour de l’église, surplombe la rivière. Elle est le véritable poumon du village, où chacun vient partager, en fin de journée, un moment autour d’un soda, d’une bière ou d’un verre d’Aguardiente ; avec son voisin, ses amis, ses collègues.

Pamplona est une ville entourée de montagnes. Première capitale de Colombie après la proclamation de l’indépendance de la région du Norte-Santander, Pamplona a conservé de nombreux bâtiments à l’architecture hispanique. Sa place principale est le véritable lieu de rencontre de la ville. Il est agréable d’y passer quelques minutes à regarder les Colombiens l’animer en lançant un disque d’ultimate, en savourant une glace ou en discutant sur les bancs face à la cathédrale. Cet édifice n’est pour une fois pas très imposant, mais son style roman rend la cathédrale chaleureuse. Le second lieu incontournable de Pamplona est son marché couvert. Il présente un véritable dédale de petites allées où ont pris place les vendeurs habituels de fruits et légumes, les bouchers et charcutiers ainsi que quelques échoppes de vêtements. Un lieu atypique qui nous isole de l’effervescence des rues alentours.

Après ce petit détour par le Nord-Est, cap au Sud ; prochain arrêt : Medellín !


NOS COUPS DE COEUR 
 

Que visiter?  

Les thermes de Raizón

A quelques kilomètres de Pamplona en direction de Cúcuta, vous pourrez vous relaxer aux thermes de Razón. Ces piscines naturelles sont remplies d’une eau chaude provenant du volcan voisin.

 

 

Où prendre un verre? 

Babel, Coffee & Pub
Carrera 6 # 8B-77, Pamplona

Deux étages, 5 petites salles aux ambiances différentes et un joli petit roof-top. Un bar sympa où il fait bon de déguster une bière locale ou un cocktail.