Le grand départ

English version available here.


Ca y est nous y voilà…

Après en avoir parlé pendant plus d’un an, mois après mois, semaine après semaine, jour après jour, nous voilà à l’aéroport de Bruxelles prêts à embarquer!

C’est un peu comme un rêve qui se réalise mais il est encore difficile d’y croire.

Nous avons maintenant nos sacs à dos à nos pieds, attendons patiemment dans la salle d’embarquement, à l’écran est bien inscrit “Bogota, Colombie”… alors tout semble bien réel cette fois!

 

Qu’est ce qui nous attend de l’autre côté de l’Atlantique?

Aucune idée! Nous avons fait peu de recherches sur les endroits à visiter, les paysages à voir… car nous souhaitons garder la surprise! Nous avons entendu bien trop de voyageurs faire beaucoup de recherches sur les pays qu’ils souhaitent visiter, se faire une image merveilleuse de ce pays et une fois sur place être déçus car leurs espoirs étaient bien trop élevés!

Nous avons donc mis les recherches de côté et nous écouterons les conseils des locaux, des personnes qui croiseront notre route et des envies que nous aurons à l’instant T.

 

Mais ne croyez pas que nous nous sommes ennuyés ces dernières semaines!

Ca y est nous avons quitté nos emplois et nous nous retrouvons maintenant sans salaires et impératifs professionnels.


C’était ensuite la course aux préparatifs du départ! Les derniers rendez-vous chez les médecins pour finaliser prises de sang et vaccins, les papiers administratifs pour mettre à jour nos adresses postales, les rendez-vous à la banque pour l’ouverture d’un compte et/ou l’ajout d’options à l’international, la souscription à une assurance internationale, … Sans oublier nos déménagements respectifs. Il a fallu emballer toutes nos affaires en cartons et les avons descendues chez nos parents pour les mettre au chaud une petite année !

Et bien entendu, nous avons passé de beaux moments avec nos familles et amis avant les derniers “au revoir”.

Bref, des semaines très chargées qui sont passés bien vites!

 

Qu’en est il de nos side-cars?

Nous avons finalisé les derniers préparatifs de nos bolides : ajout de filets de rangement, fixation du bidon d’eau, quelques réglages de châssis et gestion de nos bagages. Nous nous sommes essayé à la conduite 

sur des chemins sinueux avec nos chargements, escaladé des collines à travers champs et traversé des rivières.

Nous avons rempli les valises avec tout le matériel de bivouac (tentes, matelas, duvets) auquel nous avons ajouté le matériel de cuisine (réchaud, popote, assiettes, couverts…), les trousses à pharmacie, quelques produits et matériel pour l’hygiène et quelques vêtements chauds dont nous n’avons pas l’utilité dès le début.

Pour une liste complète de ce que nous emmenons dans le side-car, c’est par

ici.

Une fois les side-cars fin prêts, nous avons pris la route en direction du Sud de la France et plus précisément vers le port de Fos sur Mer pour les déposer à l’entrepôt de notre agent maritime. Nous avons organisé le transport avec Wave VS qui s’occupe de A à Z de tout ce qu’il y a à faire (chargement et déchargement du container, freight, dédouanement…).

Le cargo prenait la route le vendredi 7 septembre, nous avons donc déposé les side-cars le lundi précédent et nous leur avons fait une dernière bise avant de leur dire “Hasta Luego” pour les retrouver fin septembre à Carthagène en Colombie !

Aujourd’hui ils sont donc au milieu de l’Atlantique sur un cargo, le Cap Jackson.

 

Quelle est la suite?

Nous allons embarquer dans quelques heures et devrons arriver à Bogota en Colombie, tard dans la nuit de ce mercredi 19 septembre. Une fois atterrie, la première étape sera de passer la douane pour obtenir notre visa colombien pour 90 jours – visa touriste standard attribué à une personne de nationalité française.

Puis nous passerons quelques jours sur place pour visiter la capitale colombienne. Nous passerons les premières nuits en auberge, dans un dortoir. Nous rejoindrons vendredi une amie colombienne rencontrée en Angleterre. Nous profiterons de ses conseils avisés pour les premières semaines! Ensuite, ce sera direction Carthagène le dimanche pour pouvoir signer quelques papiers administratifs dès le lundi pour l’arrivée des side-cars. Nous profiterons de Carthagène et devrions pouvoir récupérer les véhicules le mercredi 26 septembre. Une fois récupérés, la première chose sera de faire un plein d’essence puisqu’il est interdit de les exporter avec un plein réservoir et ensuite… direction l’aventure! Aucun plan précis pour le moment, seulement celui de découvrir le pays au rythme des locaux!

 

Allez… l’avion ne va plus tarder à embarquer!!

On va donc laisser notre clavier, attraper nos sacs à dos avec un petit pincement au cœur puisque nous ne reverrons pas nos familles pendant une année, un brin d’inquiétude puisque nous ne savons pas ce qui nous attend mais surtout un grand bol d’excitation et de joie puisque nous y voilà, l’aventure commence maintenant!!