Expériences russes

English version available here. 


« Irbitski Mototsikletny Zavod », la tanière des side-cars Ural

Après 2 500 kilomètres à l’est de Saint-Pétersbourg, nous atteignons Irbit, lieu de fabrication de nos side-cars. Le lendemain de notre arrivée dans cette ville de 40 000 habitants, située à la lisière des plaines de Sibérie, vient le moment tant attendu de découvrir la tanière où virent le jour nos fidèles destriers.

Nous avions rendez-vous à 10h, mais sans nouvelles depuis plusieurs jours de Marina, notre contact au sein de l’entreprise Ural, c’est avec un soupçon de stress que nous récupérons les side-cars sur le petit parking surveillé où ils ont passé la nuit.…

Sur les routes russes

English version available here.


Seul le fleuve Narva sépare la ville estonienne du même nom du plus vaste pays du monde, la Russie. Dès notre arrivée dans la ville, en début de soirée, nous prenons nos quartiers dans l’appartement loué sur internet et réservons via le site www.goswift.eu, un créneau pour passer la frontière le lendemain. Cette démarche administrative nous rassure. Elle semble présager une organisation pointilleuse et  peut-être même un passage de frontière rapide, au vu du nombre d’horaires proposés.

À 9h, l’heure de notre rendez-vous, nous nous présentons au poste frontière situé au pied de l’imposant château-fort du centre-ville de Narva.…

Iekaterinbourg & les montagnes de l’Oural – 11 jours – 237 mètres d’altitude

English version available here.


Après 350 kilomètres, sur l’important axe routier qui sépare Perm de Iekaterinbourg, nous franchissons la ligne symbolique qui sépare l’Europe de l’Asie, une démarcation qui marque également notre entrée en Sibérie.

Avec surprise nous constatons ne plus être en adéquation avec les horaires indiqués de-ci de-là. Après vérification, il nous faut ajuster  nos montres. Nous apprenons en effet que bien qu’elles soient limitrophes, il existe un décalage horaire de deux heures entre les « oblasts » (équivalent de nos régions), de Perm et Iekaterinbourg. Quelques kilomètres après avoir fait notre entrée en Asie, nous atteignons la capitale de l’Oural qui est aussi la 4ème ville la plus peuplée du pays.…

Tcherepovets et la traversée de la taïga russe – 8 jours – 130 mètres d’altitude

English version available here.


Départ de notre petite auberge entre deux averses ; le GPS indique 390 kilomètres en perspective. La météo est fraîche. Il nous faut nous emmitoufler sous de nombreuses couches de vêtements, s’équiper de la tenue de pluie et enfiler les gants d’hiver.

Dès les premiers kilomètres et sur la moitié du parcours, on alterne entre les averses de pluie, de neige et de grêle ; le tout entrecoupé de petites éclaircies, qui à chacune d’elle, nous donne une petite lueur d’espoir. Les pauses cafés dans les stations-services sont salvatrices. Nous y entrons tout humide pour nous y réchauffer, une grande tasse de café entre les mains, après 100 kilomètres difficiles.…

Saint-Pétersbourg – 3 jours – 3 mètres d’altitude

English version available here. 


Il est 9h du matin quand nous nous présentons au poste de frontière estonien sur les rives de la Narva. Il nous faudra plus de quatre heures pour traverser le pont qui enjambe le fleuve et ainsi effectuer nos premiers tours de roue en Russie. En guise de trophée, nous nous offrons un premier pique-nique soviétique avec pour décor, un dernier panorama sur le château de Narva, sur l’Estonie et sur l’union Européenne.

Nous enfourchons de nouveau nos bécanes, pour rejoindre Saint Pétersbourg, à 157 kilomètres de là.

La route est droite et bordée de nombreux sapins. Alors que le GPS nous indique être à 30 kilomètres de notre point d’arrivée, un panneau de signalisation nous indique notre entrée dans la ville de Saint-Pétersbourg.…

Baignade lettone

English version available here.


La mer Baltique, ce nom qui résonnait dans mon imaginaire comme étant le nord, le froid et la neige. Un espace maritime qui fut le terrain de jeu des vikings au 9e siècle ; ce peuple célèbre pour son esprit d’aventure. La légende raconte d’ailleurs qu’après un bon combat ils n’hésitaient pas à se jeter à la mer et ce même en plein hiver. Cette histoire inspire, aujourd’hui encore, les clubs de baignade hivernale à travers l’Europe. Comment dans ces conditions ne pas succomber au charme de cette côte si envoûtante, qui appelle à de douces brasses revigorantes. …